Warning: "continue" targeting switch is equivalent to "break". Did you mean to use "continue 2"? in /home/clients/324fa06d7c2503edae31ae60d3421cf2/journey.lionel.me/usa2018/wp-content/plugins/basement/modules/header/header.php on line 1223
Death Valley National Park – USA 2018

Death Valley National Park

Death Valley National Park

Ce matin, on quitte Las Vegas pour aller du côté de Death Valley National Park, le seul coin de la Californie que l’on visitera durant ce voyage. Mais première étape de la journée: récupérer la voiture à l’agence Hertz directement au Flamingo (pratique!). Pas de Ford Mustang, on aurait eu l’impression d’être à la maison, mais une Jeep Compass modèle 2018 qui malgré sa catégorie Full Size SUV ne semble pas si grande ici.

Le bête est équipée de tous les raffinements: GPS, radio satellite, assistance de trajectoire (le volant tourne tout seul quand tu approches trop du bord de la route) et j’en passe...

On quitte le Strip et les rues bondées de Las Vegas pour se diriger vers Death Valley et là c’est le pied: ça roule cool, les routes sont larges, du bon gros hip-hop ricain à la radio: Oh Yeah.

Arrivée à Death Valley par route CA 190, du coup premier stop au fameux Zabriskie Point. Il est 11h du matin... et il fait déjà 39° C. Aouch.

Petit arrêt au Visitor Center afin d’acheter notre passe pour tous les parcs que nous allons visiter. Ici quelques arbres tentent péniblement de pousser.

Ensuite, direction le sud avec une pause a «Devil’s Golfcourse»: le fond d’un ancien lac salé formé de rochers de sel. Le plus surprenant ici, outre la chaleur, c’est le silence absolu qui y règne... on en a les oreilles qui sifflent.

Plus bas, on s’arrête à «Badwater Bassin», le point le plus bas des Etats-Unis à -85.5 mètres d’altitude. En effet, il y a de l’eau dans le coin, quatre fois plus salée que celle de la mer. Les montagnes juste derrière culminent à 1600 mètres d’altitude.

On remonte direction «Artist Drive», une petite boucle à sens unique de 9 miles dans les collines avec des paysages aux couleurs étonnantes. La température grimpe petit à petit... elle atteindra 54° Cdegrés au max (la voiture est climatisée à 25° C, histoire de pas faire un choc thermique en sortant ;-). Les couleurs de la roche que l’on voit tout au long de cette route sont due à l’activité volcanique et à de nombreux dépots de métaux (fer, magnésium, aluminium, etc.).

Direction «Stovepipe Wells», on s’arrête à «Salt Creek», une petite vallée avec de l’eau (parfois), des poissons et beaucoup de salicornes.

Dernier stop avant l’hôtel où l’on dort, en plein cœur de Death Valley, «Mesquite Sand Dunes». Fiou, il commence à faire chaud.

Bon... après 5 heures passées à tourner dans le parc, il est temps de se rendre à l’hôtel... et surtout à la piscine! Pour les fans de Star Wars, il faut savoir que pas mal de scènes des différents films ont été tournées à Death Valley (je vous laisser chercher lesquelles et où exactement sur le net).

 

Comments 4

Michel, 1 septembre 2018Répondre

Wouais, wouais, ça furnace very hot!

Sylviane, 1 septembre 2018Répondre

Ici gris, bise et 15°

kuon, 2 septembre 2018Répondre

J’ai eu un coup de soleil en regardant les photos.

Lionel, 2 septembre 2018Répondre

T’avais pas mis ta crème solaire virtuelle?

Ajouter un commentaire